Tony Parker : « Chace Stanback est nul »

Tony Parker, après plusieurs semaines de silence médiatique a effectué une sortie fracassante durant la première semaine de septembre, menaçant même de quitter l’Asvel.

De passage à Villeurbanne hier, le meneur de l’équipe de France, et directeur des opérations basket de l’Asvel, s’est confié au Progrès sur la situation actuelle. Ainsi que sur le sportif.

« (Je n’avais rien dis jusque-là, NDLR) parce que je ne voulais pas créer de problèmes. Mais à un moment donné, il faut s’exprimer… Ras-le-bol n’est pas le mot. C’est « impatient ». « Frustré ». Parce qu’il y a tellement de potentiel ici… »
Interrogé sur un éventuel départ du club, Parker reste énigmatique. Mais il l’affirme être toujours à 100% à l’Asvel.

« J’ai envie de dire : « On verra ». Pour l’instant, je suis toujours ici… De toute façon, je ne vais pas me décider du jour au lendemain. Je vais prendre mon temps et bien analyser toutes les situations. Parce qu’ici, j’ai une histoire. Cela fait trois ans et demi que je suis ici, j’y ai joué… L’an dernier, j’ai passé des moments géniaux avec le public villeurbannais et ma famille. On a toujours été très bien accueillis et c’est clair que, ça, je le prends en compte (…). Pour l’instant je ne suis pas parti. Je suis à l’Asvel. »

Enfin, interrogé sur la version 2012/2013 de l’Asvel, le meneur des Spurs ne se dit pas inquiet, malgré les débuts très poussifs en amical. Même s’il regrette visiblement le recrutement de Chace Stanback, qu’il a vu jouer en amical à Dijon.

« Non (je ne suis pas inquiet, NDLR). Parce que nous l’avons construite autour d’Uche, qui a été blessé la plupart des matchs, et d’Amara, qui a été promené sur beaucoup de positions.

(Les gens qui se posent des questions sur Stanback, NDLR) ont raison. Il est nul ! Il n’est pas au niveau qu’on pensait. Nous avons des gens qui scoutent. Je ne veux pas être méchant avec Bob Sudre mais, à un moment donné, quand tu scoutes, il faut trouver des joueurs meilleurs. Personnellement, je lui ai dit : « C’est qui ce gars-là ? »

Bob cherche et nous montre les joueurs. Moi, après avoir vu cette vidéo-là, j’ai dit : « Vous faites comme vous voulez. » Parce que ce n’est pas moi qui coache. Je donne mon avis. Mais je fais confiance aux gens que j’ai pris. Pierre n’a pas besoin de faire ses preuves. Idem pour Bob, qui est un bon scout. Après, ça arrive. Quand vous n’avez pas de sous, vous essayez de faire des paris. Là, c’est clair que nous sommes déçus… Mais, quand votre budget est coupé, vous êtes obligé de prendre des risques… »

photo : Seb-g

Le joueur en question, comme ses coéquipiers, vont sûrement apprécier…