Alexis Ajinça s’explique sur son choix de rester à Strasbourg

Samedi, à l’occasion du Media Day de la LNB, Alexis Ajinça, champion d’Europe avec l’équipe de France, a annoncé qu’il n’activerait pas sa clause NBA. Par conséquent, le pivot français, qui a prolongé cet été avec la SIG,  évoluera cette saison à Strasbourg (Pro A) avec qui il disputera l’Euroleague, sous les ordres de Vincent Collet.

« Je pense que c’est important de rester avec Vincent Collet, l’entraîneur de Strasbourg et de l’équipe de France, explique-t-il dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, tout en confirmant que la NBA reste un objectif à moyen terme. (La NBA, NDLR) cela se fera quand cela se fera. Si je fais une bonne saison, en particulier en Euroleague, cela devrait le faire l’année prochaine. Après, on verra ce que cela peut donner. »

Cette annonce est en tout cas une excellente nouvelle pour la Pro A et pour Strasbourg, qui comptera deux champions d’Europe dans son effectif (Diot et Ajinça). Et qui espère désormais atteindre le Top 16 de l’Euroleague. Comme Pau-Orthez, en 2007, la dernière équipe française a avoir atteint ce stade de la compétition. Le jeune Alexis Ajinça évoluait alors dans l’effectif béarnais. Ricardo Greer, qui évoluera également à Strasbourg cette année, faisait également partie de cette équipe.

« Si le maintien d’Alexis se confirme, c’est la meilleure nouvelle qui puisse être pour la SIG, confie de son côté Vincent Collet dans les colonnes de l’Equipe. C’est bien pour lui aussi. D’un point de vue sportif, il a besoin de cette saison en Europe pour renforcer ce qu’il a fait. Il a beaucoup progressé, il a relancé sa carrière, il faut qu’il continue de se développer, et il reviendra un jour en NBA par la grande porte. »

Alexis Ajinça (photo : Éric Legrand)