Shelden Williams à Chalon

[Update] L’Élan Chalon vient d’officialiser la signature de Shelden Williams. Voici la réaction de Grégor Beugnot.

« Aujourd’hui le fait de signer Shelden WILLIAMS prouve que l’ÉLAN CHALON a franchi un palier au niveau notoriété grâce à ses résultats l’an passé. Signer un joueur de la trempe de Shelden est un plus pour le championnat et l’Euroleague. Très peu de joueurs au cursus aussi important ont évolué en championnat de France. L’ÉLAN CHALON se réjouit de pouvoir signer un joueur de réputation internationale et nous sommes sûrs que le public chalonnais et français appréciera ses qualités. Le recrutement de l’ÉLAN CHALON se termine avec l’arrivée de Shelden WILLIAMS. »

Le joueur arrivera en fin de semaine à Chalon.

[News d'origine : 28/08 à 16h59] À la recherche depuis plusieurs semaines d’un pivot pour remplacer Alade Aminu, non conservé, le staff de l’Élan Chalon serait actuellement en contact avancé avec l’Américain Shelden Williams (28 ans, 2m06, 113 kg) selon une source américaine proche du principal intéressé. Un joueur au pedigree rarement vu en Pro A. Après le départ de Rashad McCants à Strasbourg, un NBAer pourrait donc en remplacer un autre en Pro A.

Passé par la prestigieuse université de Duke (NCAA), où il a brillé durant tout son cursus (18,8 points et 10,7 rebonds de moyenne en senior), « The Landlord » (le propriétaire, son surnom à Duke en référence à sa domination dans la raquette) a ensuite été drafté en NBA en 2006 en cinquième position par les Hawks d’Atlanta.

Photo : Nj.com

Gros rebondeur, très solide au sol et contreur émérite, Williams a disputé 117 rencontres NBA avec les Hawks (5,4 points et 5,5 rebonds de moyenne pour sa saison rookie), avant de rejoindre Sacramento, dans le cadre d’un échange avec Mike Bibby, puis les Minnesota Timberwolves (en échange notamment d’un certain Rashad McCants).

Néanmoins, il a tardé à confirmer son gros potentiel entrevue lors de ses saisons NCAA. Passé ensuite par Boston, Denver, New York et New Jersey, il évoluait l’an passé avec les Nets, où il a réalisé une bonne saison (4,6 points et 6 rebonds de moyenne en 22 minutes) dans son habituel registre du joueur de l’ombre.

À 28 ans, le mari de la célèbre Candace Parker (une des meilleurs joueuses au monde, qui joue actuellement en Russie) et père d’une petite fille de 3 ans, compte 361 rencontres NBA à son actif. S’il fait partie de ses fameux journeymen qui changent de clubs pratiquement chaque saison, le natif d’OKC a toujours su se monter utile en NBA avec 4,5 points et 4,4 rebonds (en 15 minutes par match) de moyenne en carrière.
À Chalon, il pourrait découvrir le Vieux-Continent, et l’Euroleague, avec le champion de France en titre. S’il venait à s’engager avec l’Élan, le club de Greg Beugnot disposerait d’une raquette (Evtimov – qu’il a longtemps affronté en NCAA -, Lauvergne, Williams et JBAM) ultra-performante en France et à même de batailler en Euroleague.



Sa carrière :

  • 2002-2006 : Duke (NCAA)
  • 2006-2007 : Atlanta Hawks (NBA)
  • 2007-2008 :  Atlanta Hawks puis Sacramento Kings (NBA)
  • 2008-2009 : Minnesota Timberwolves (NBA) puis Sacramento Kings
  • 2009-2010 : Boston Celtics (NBA)
  • 2010-2011 : Denver Nuggets (NBA) puis New York Knicks (NBA)
  • 2011-2012 : New Jersey Nets (NBA)
  • 2012-2012 : Élan Chalon ?

Photo : playerswives.com